Psychologie positive, méditation

Définition 

La psychologie positive est « l’étude de ce qui est bon dans la nature humaine » ou « l’étude des conditions et des processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal de l’individu, des groupes ou institutions »*.

* Gable, S. L. & Haidt, J. (2005). What (and why) is positive psychology ? Review of General Psychology, 9 (2), 103-110 (p. 104)

Conditions

 

Environnement familiale, relations amicales, lieu d’habitation, conditions de vie, milieu scolaire, contexte historique, variables biologiques, traits de personnalité (dispositions individuelles stables) qui vont faciliter l’expression des potentialités individuelles et le vécu d’expériences positives menant à un degré de bien-être satisfaisant.

 

Epanouissement

 

Dynamique de développement des potentialités par la personne qui les utilise au quotidien à travers des actions chargées de sens pour elle-même et qui favorise l’ouverture à de nouvelles possibilités de progrès.

Processus

 

Moyens mis en œuvre pour tirer bénéfice des situations dans lesquelles l’on se trouve afin de développer des compétences permettant d’évoluer progressivement vers un mieux-être ou de maintenir le degré de bien-être (ex : établir des relations, communiquer ses émotions, développer son attention au moment présent, faire appel à sa créativité pour résoudre des problèmes, etc

Les axes de travail

  • Agir selon ses valeurs et ses forces / Développer son flow

    • Identifier vos valeurs et forces de caractère (Sondage via Institute on charactère) ;

    • Déterminer les actions répondant à vos valeurs et forces de caractère, les mettre en place ;

  • Renforcer les dispositions positives constitutives du sentiment de bien-être 

    • La gratitude : Renforcer les dispositions de gratitude envers les bonnes choses qui nous arrivent (Journal du positif…) ; 

    • L'optimisme : Renforcer la capacité à remettre en cause les prédictions négatives d'un point de vue cognitif et comportemental (Stratégie de remédiation cognitive) ;

    • L'altruisme : Les relations sociales protègent des risques dépressifs et du sentiment de solitude, faire un point sur son réseau social (Amis, copains, relations...), le faire grandir et le maintenir à un niveau adéquat peut s'avérer nécessaire.

  • Renforcer ses capacités de concentration et de maitrise de ses émotions via la pratique de la méditation.

Être Serein, Serena